Hommage aux victimes d’Orlando

PB

Discours prononcé le 13 juin sur le parvis des Droits de l’Homme lors du rassemblement en hommage aux victimes d’Orlando

Mesdames, Messieurs,

L’horreur et la barbarie ont encore frappé hier, faisant plus d’une centaine de victimes.

Alain Juppé, qui ne peut pas être parmi nous ce soir, m’a appelé cet après-midi pour me demander de vous faire part de sa vive émotion et de son total soutien face à ce drame épouvantable qui nous endeuille.

Après la liberté de la presse au travers de Charlie Hebdo, après nos concitoyens de confession juive à l’Hyper Casher, après notre culture et notre mode de vie le 13 novembre, ce sont aujourd’hui les personnes LGBT qui sont directement visées et qui ont payé un lourd tribu au terrorisme.

Car il faut le dire : il s’agit bel et bien d’une action homophobe. Terroriste, et homophobe. L’auteur du drame ne s’était pas caché de son aversion pour les gays. En visant délibérément un club fréquenté par la communauté, il a mis à exécution ses pulsions de mort, de haine et de rejet de l’autre.

Quoi de plus logique quand on sait que Daesh jette du haut des immeubles les homosexuels ? Quand on sait qu’ils tuent tout ce qui est différent : chrétiens, juifs mais également autres musulmans qui ne sont pas d’accord avec eux.

Face à ce monstre, il ne peut y avoir qu’un seul constat, qu’une seule attitude à adopter : défendre à tout prix l’égalité et la liberté. L’égalité de tous, quelle que soit son orientation sexuelle, quel que soit son genre, quelle que soit son origine, mais également quelle que soit sa religion, ou l’absence de religion.

Car le danger est grand. Le piège posé par les terroristes est intelligent : en visant certaines catégories de la population, ils augmentent les tensions et le rejet au sein même de nos sociétés. Nos compatriotes musulmans sont les victimes collatérales de ces actes abjectes qui sont commis en leur nom. Je tiens d’ailleurs à saluer la présence ici, ce soir, de Fouad Saanadi, Président du Conseil régional du culte musulman.

Si notre réponse est le rejet, nous tomberons dans le piège des terroristes. Parce que le rejet et la mise en accusation n’ont qu’un seul effet : pousser les jeunes dans des bras qui leur semblent plus accueillant, ceux de Daesh. Alors notre réponse, au-delà de la sécurité qui doit être assurée avec force, est de promouvoir les valeurs de notre si belle République, dont les personnes LGBT sont des citoyens à part entière. Les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, qui sont des valeurs universelles.

Pour honorer la mémoire des victimes de ce terrible drame, la Porte de Bourgogne sera illuminée aux couleurs de l’arc-en-ciel dès ce soir et jusqu’à mercredi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s