Liberté pour Asia Bibi !

photo%20Asia%20bibiDans le prolongement des manifestations à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Alain Juppé a manifesté son soutien et celui de la Ville de Bordeaux à Asia Bibi, mère de famille pakistanaise chrétienne condamnée à mort, en dévoilant son portait dans la cour de l’Hôtel de Ville le 19 mars dernier.

C’est un simple verre d’eau apporté à des femmes musulmanes de son village, qui va faire basculer la vie d’Asia Bibi en 2009. Celles-ci, jugeant l’eau impure car la chrétienne y avait bu avant elles, vont se plaindre à un Imam. Elles vont également rapporter de faux propos qu’elle aurait tenus sur le prophète.

Asia Bibi est alors accusée de blasphème, ce qui est un crime Pakistan, puis mise en prison en 2010. Elle est ensuite condamnée à mort par pendaison. Sa peine sera confirmée par la Haute cour de justice de Lahore. Aujourd’hui, seul un recours devant la Cour suprême peut la sauver, d’où l’importance de la mobilisation internationale.

Chaque année, 300 personnes sont jetées en prison au Pakistan pour blasphème, au mépris de la liberté de conscience. Asia Bibi est la victime emblématique de cette loi sur le blasphème, instrument de répression et de règlements de compte personnels, dont les juges sont les otages tant ils redoutent les représailles des islamistes. Un gouverneur et un ministre ont déjà été assassinés pour avoir pris sa défense.

Ce sont également 3000 crimes d’honneurs qui sont commis chaque année au Pakistan, avec des femmes pour principale victimes. Tout le monde a également en tête la tentative d’assassinat à la sortie de l’école de « Malala » en 2012, qui avait commis le crime de dénoncer les violences des talibans dans ce même pays. Elle y survivra, et recevra le prix Nobel de la paix en 2014.

A travers le cas d’Asia Bibi, ce sont 3 combats qu’Alain juppé entend porter, pour promouvoir les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, sur le plan international.

Le premier est celui du refus de la peine de mort, et du droit inaliénable à la vie pour chacun.

Le second, est celui des droits des femmes, qui sont souvent les premières victimes de l’arbitraire et des persécutions.

Enfin le troisième, celui des droits des minorités religieuses, quelles qu’elles soient, partout dans le monde.

Le 19 mars, Alain Juppé, entouré de nombreux élus de la Ville et de Françoise Morvan, Présidente de la Coordination Européenne pour le lobby des femmes (CLEF), et d’Anne-Isabelle Tollet, journaliste auteur de plusieurs ouvrages sur Asia Bibi, a lancé un appel solennel pour qu’elle soit libérée, et pour qu’un maximum de bordelaises et de bordelais, et au-delà de françaises et de français, se joignent à ce mouvement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s