Alain Juppé s’engage à faire de Bordeaux une Ville exemplaire en matière d’égalité

Le programme d’Alain Juppé pour l’égalité et contre les discriminations s’articule autour de plusieurs objectifs: http://www.juppe2014.fr/mon-projet/ Dans cet article, je développe l’axe n°3 : créer d’une mission égalité au sein de la direction générale des services.

Marianne

L’ensemble des acteurs s’accorde sur le fait que pour être efficace dans sa politique de lutte contre les discriminations et de promotion de l’égalité, une collectivité doit être elle-même exemplaire. Or les discriminations sont systémiques dans toutes les institutions et il convient de les prévenir à chaque étape du fonction-nement, tant en interne sur le plan managérial qu’en externe, dans les services proposés aux usagers.La politique menée doit donc être transversale, c’est à dire concerner toutes les directions. C’est pourquoi Alain Juppé propose de créer une mission égalité rattachée au secrétaire général de la Ville, c’est à dire au plus haut niveau administratif de la collectivité, sur le modèle de la mission développement durable.

 Le label Diversité et la responsabilité sociétale des organisations

La prise en compte de la lutte contre les discriminations dans la politique interne de la ville passe par une formation des cadres, des agents des ressources humaines, des agents recevant du public et au final, de tous les agents municipaux, ainsi que des élus. Parallèlement Alain Juppé souhaite que la Ville s’engage pour obtenir le Label diversité. Ce label, délivré par AFNOR Certification a pour but de promouvoir la diversité en prévenant les discriminations dans le cadre de la gestion des ressources humaines (recrutement, intégration et gestion des carrières), et en s’intéressant par ailleurs aux relations entretenues avec les fournisseurs et les usagers. Inspiré de la responsabilité sociétale des organisations (RSO), il doit permettre de garantir des bonnes pratiques internes dans la durée, et la mise en œuvre pleinement transversale de cette politique.

Une politique transversale et coordonnée

Pour garantir une politique transversale, des objectifs précis de lutte contre les discriminations seront fixés à chaque direction, dans le cadre d’une concertation menée par la mission égalité. Par exemple, il pourra être proposé des actions de sensibilisation sur l’homophobie à la direction des sports, ou des actions de promotion de la diversité culturelle à la direction de la culture. Des référents seront nommés dans chaque direction, et constitueront les interlocuteurs  privilégiés de la mission égalité. Un compte-rendu annuel sera fait par chaque référent devant le Cobade, permettant à la mission égalité d’établir un bilan des actions entreprises. Parallèlement, la Ville agira sur ses partenaires et opérateurs en introduisant des clauses de lutte contre les discriminations dans tous ses contrats, sur le modèle des clauses d’insertion déjà proposées : dans les contrats de délégation de service public, les partenariats publics-privés, les marchés publics, les financements aux associations et les autres opérateurs. Dans un second temps, la mission égalité proposera des actions aux partenaires de la Ville, et en priorité dans les structures où elle siège (écoles, musées, CHU…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s