Pourquoi suis- je candidat pour les élections cantonales de mars prochain sur le 2ème canton de Bordeaux ?

En 2007, lorsque je me suis engagé au Mouvement Démocrate, c’était pour défendre l’idée d’un centre fort et indépendant en France, qui puisse par la transcendance du traditionnel clivage droite/gauche, proposer des solutions aux problèmes de notre pays qui soient socialement justes et économiquement viables. J’ai eu l’immense plaisir de défendre cette idée de force centrale libre à l’occasion des dernières élections régionales en étant colistier de Jean Lassalle. Le résultat de plus de 15% est la démonstration que notre conception politique correspond à celle de nombre de nos concitoyens, et c’est tout naturellement que j’ai déclaré ma candidature aux élections cantonales de mars prochain.

Je connais particulièrement le 2ème canton (Paul Doumer, Chartrons et Grand Parc) pour y travaillé depuis près de 10 ans comme kinésithérapeute cours du Médoc, et même pour l’avoir habité pendant 5 ans. Hétéroclite s’il en est, ce quartier est fascinant à tous points de vue : architecturalement avec d’un côté le Grand Parc, cité qui garde paradoxalement un côté très moderne, et les chartrons avec ses immeubles en pierre de taille datant du 18ème siècle pour la plupart et ses maison hollandaises du 17ème. Sociologiquement ensuite, avec de seniors qui habitent là depuis souvent plusieurs dizaines d’années, et qui ont vu notamment l’arrivée des « bobos » et des différentes vagues d’immigration. Malgré ce véritable melting-pot culturel, ce canton a su garder son âme et préserver le vivre ensemble. Une ambiance de village y règne, particulièrement lors des marchés du Grand Parc et du « Colbert ». Ce patrimoine architectural culturel est un acquis précieux qu’il faut conserver à tout prix, tout en améliorant le quotidien des habitants. Face à un duel attendu, je veux incarner un nouvel espoir pour toutes celles et tous ceux qui souffrent. Ma conception de la politique est de défendre l’intérêt général coûte que coûte, et de proscrire tout clientélisme ou électoralisme qui ne fait que d’abîmer un peu plus chaque jour notre pourtant si belle démocratie.

Ces valeurs, je les ai déjà mise en œuvre notamment en fondant en 2003 le réseau bronchiolite d’Aquitaine, dont j’ai assuré la présidence bénévolement pendant 4 ans. Depuis cette date, ce sont plus de 35 000 nourrissons malades qui ont ainsi pu bénéficier de soins, ce qui a permis une diminution significative de la durée moyenne d’hospitalisation dans cette pathologie.

Si je suis élu, je serai conseiller général à temps plein, et je m’engage à ce que chaque personne qui en fasse la demande puisse me rencontrer dans les délais les plus courts possibles. SI vous croyez comme moi qu’il est possible de faire de la politique autrement, qu’il est possible que des élus disent ce qu’ils font et fassent ce qu’ils disent, alors mobilisez vous pour les élections cantonales de mars prochain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s