Au revoir président, et merci pour tout !

IMG_0316-3.jpg

Discours prononcé le lundi 25 février pour l’installation du comité de pilotage intercommunale de la quinzaine de l’égalité 2019. Photo prise lors des Etats généraux de l’égalité et de la laïcité en mai 2015.

Bonjour à toutes et tous, je suis très heureux de vous voir aussi nombreux pour cette installation du Comité de pilotage intercommunal pour la Quinzaine de l’Egalité 2019. Les objectifs de la rencontre d’aujourd’hui sont, comme l’a rappelé Alain Juppé, de faire le bilan de l’édition 2018 et de discuter d’une nouvelle organisation pour l’édition 2019.

L’édition 2019 s’annonce déjà sous les meilleurs augures puisque 17 communes sont présentes autour de cette table, et 1 est intéressée maisne pouvait pas être présente, soit un total de 18 communes, contre 11 l’an dernier. Cela montre l’intérêt croissant pour cette manifestation qui est née en 2014, et qui fédère chaque année un peu plus.

Pour dresser un bilan rapide sur 2018, la Quinzaine a réuni en 15 122 participant-e-s, avec un coût moyen de 8,50 euros par personne, ce qui tout à fait modéré. 108 évènementsont été organisés, pour 40% sur le thème de la diversité, 15% sur l’égalité femmes-hommes, 12% sur le racisme et l’antisémitisme, et 11% sur le handicap. 40% des actions proposées étaient des spectacles, 20% des expositions et 19% des tables rondes.

En terme de communication, le bilan est très bon avec 18 articles dans Sud-Ouest, 130 affiches dans toute la Métropole et 16 000 exemplaires du programme distribués. Bordeaux Métropole a contribué sur la communication de l’évènement, et dans le financement de l’appel à projets à hauteur de 30 000 euros. Le budget passe à 40 000 euros pour la prochaine édition.

Je tiens tout particulièrement à remercier les 11 communes impliquées, les services de la Métropole, de Bordeaux et des villes participantes, ainsi que le cabinet, extrêmement engagé à nos côtés.

Et je voulais aussi bien entendu vous remercier monsieur le président : cette Quinzaine de l’égalité n’aurait en effet jamais pu voir le jour sans votre soutien. Le hasard du calendrier fait que nous installons ce comité de pilotage inter-communal au moment où vous vous apprêtez à rejoindre le Conseil constitutionnel. Votre présence aujourd’hui démontre une fois de plus, votre attachement à nos valeurs républicaines, et en particulier à l’égalité.

D’ailleurs, le principe d’égalité est celui qui est le plus souvent dans les saisines du Conseil constitutionnel, et souvent avec succès. Autant dire que vous avez été bien préparé à vos nouvelles fonctions. Vous êtes vraiment fait pour rejoindre cette haute juridiction, tant vos valeurs se confondent avec celles de notre pays et de notre Constitution.

Ce mandat n’a pas été de tout repos. Il aurait pu être tentant, notamment après les attentats, d’afficher une ligne plus dure et moins en faveur du « vivre ensemble » comme l’on fait nombre de responsables politiques. Mais jamais vous n’avez transigé sur les valeurs humanistes.

Vous aurez marqué Bordeaux et sa Métropole à de nombreux égards : le tram, les quais, les infrastructures…  mais à côté d’un maire-président bâtisseur, il y a le responsable politique qui a fait du « vivre ensemble » le cœur de son action. Car, même si on a les plus beaux immeubles et les transports en commun les plus efficaces, cela n’a que peu d’importance si l’on souffre du rejet, de la stigmatisation, de la discrimination.

Vous resterez, j’en suis certain, l’homme politique qui aura le plus fait pour l’inclusion de toutes et tous, car vous avez compris très tôt, à l’image des villes sanctuaires américaines qui résistent à la politique de Trump, que les grandes ville étaient de plus en plus des espaces protecteurs et d’inclusion, alors que le populisme et le nationalisme soufflent sur les Etats.

Vous avez compris avant beaucoup, que pour qu’elle existe, la politique du « vivre ensemble » n’était pas seulement faite de discours, malgré toute l’importance de la parole publique dans ce domaine, mais aussi et surtout de politiques publiques. Peut-être votre expérience québécoise a-t-elle contribué à cela.

Ici à Bordeaux et dans sa Métropole, cette politique est concrète. Il y a cette Quinzaine de l’égalité bien entendu : c’est la seule initiative de ce type qui dépasse l’échelon communal en France. Il y a également l’Observatoire Bordelais de l’Égalité, qui nous est envié dans de nombreuses villes européennes.

Ces actions concrètes, c’est aussi et surtout la labellisation par l’AFNOR au titre de l’égalité et de la diversité, que nous sommes en passe d’obtenir. Ca n’a pas été simple, nous partions de loin. Mais vous avez repris les choses en main à un moment où cela n’avançait plus. Cette labellisation, c’est la garantie d’un changement durable dans le fonctionnement même de l’administration, tant vis-à-vis de ses propres agents que des usagers du service public. C’est quelque chose de très concret et de tangible dont vous pouvez être très fier ; cela restera certainement comme une réalisation majeure dans les années à venir, qui nous survivra à toutes et tous.

Cher président, je tiens à vous remercier du fond du coeur pour votre soutien pendant ces 5 années. Vous allez bien entendu nous manquer, mais gardez-vous de toute inquiétude, nous saurons gérer au mieux votre héritage avec Patrick Bobet et Nicolas Florian qui sont, tout comme vous, des humanistes attachés à nos valeurs, au premier rang desquelles le principe d’Égalité.

Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans vos nouvelles fonctions et je peux vous assurer que Bordeaux et sa Métropole ne vous oublieront jamais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s